Début des délibérations (Nouvel Obs)

Publié le

Les jurés commencent lundi à délibérer sur le sort de Zacarias Moussaoui. Il encourt la peine de mort.

Les délibérations des jurés doivent commencer, lundi 24 avril, dans le procès Moussaoui, afin de déterminer si l'accusé doit être condamné à mort. Après quatre ans de procès, les parties de l'accusation et de la défense devront exposer au tribunal fédéral d'Alexandria, en Virginie, leurs dernières plaidoiries, dans la matinée de lundi. Les jurés se réuniront ensuite pour débattre du sort du français, âgé de 37 ans.

Selon les déclarations de neuf hommes et trois femmes, jurés, datant du 3 avril dernier, Zacarias Moussaoui aurait pu, au moins en partie, éviter les attentats du 11 septembre. Ces derniers avaient ainsi conclu que le français était "passible de la peine de mort". Les arguments avancés s'appuyaient sur les mensonges que le membre d'Al Quaïda avait dit aux policiers après son interpellation dans le Nord des Etats-Unis, le 16 août 2001. Moussaoui avait en effet nié être terroriste et avoir des complices.

"Circonstances aggravantes"

Les jurés avaient présenté les "circonstances aggravantes", après les confidences de Moussaoui du 27 mars.
Il avait, en effet, déclaré être au courant des attentats et avait ajouté qu'il aurait même dû piloter l'avion envoyer contre la Maison Blanche.
Durant le procès, des enregistrements, vidéos et témoignages ont été diffusés. Ces pièces avaient provoqué un vive émoi dans la salle d'audience.
3000 personnes ont trouvé la mort dans les attentats du 11 septembre. Ce procès est le premier en lien avec cet événement.
La défense a, quant à elle, avancer, que le français souffrait de schizophrénie paranoïaque, maladie qui l'empêche notamment de se défendre correctement.
Selon Michael First, la schizophrénie de Moussaoui, se manifeste par des hallucinations paranoïaques et des troubles de la pensée et de la parole.

Publié dans Articles de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article