Jonathan Turley, professeur de droit à la G.Washington University

Publié le


... a déclaré

" aucun des actes dont il est accusé n'est criminel à lui seul et rien ne démontre jusque-là un lien direct entre lui et les autres terroristes du 11 septembre "... "… Si l'accusation parvient à ses fins, c'est uniquement parce qu'elle a choisi la bonne juridiction pour cela ".

"Il était vraisemblablement perturbé au moment de son arrestation et les conditions de son incarcération ont forcément aggravé les choses. A l'heure actuelle, il est sans doute fou à lier"

"Cette procédure est chaotique depuis le début, mais elle prendrait un tournant vraiment sombre si l'on y voyait un homme mentalement perturbé plaider coupable d'accusations l'exposant à la peine de mort".

Publié dans Déclarations

Commenter cet article