Affaire Moussaoui: l'Allemagne fait de la rétention de documents (Reuters)

Publié le par Reuters

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne ne communiquera pas les informations dont elle dispose concernant le Français Zacarias Moussaoui, seul suspect inculpé dans l'enquête sur les attentats-suicide du 11 septembre contre les Etats-Unis, sauf si Washington lui garantit que ces documents ne serviront pas à prononcer à son encontre une condamnation à mort, déclare le ministre allemand de la Justice.

Les autorités américaines pensent que Moussaoui, arrêté pour violation des lois sur l'immigration avant le 11 septembre, devait être le 20e des pirates de l'air qui ont détourné des avions de ligne américains avant de les précipiter contre des cibles à New York et à Washington.

Les enquêteurs allemands disposeraient de preuves permettant d'établir un lien entre Moussaoui et Mohammed Atta, qui était aux commandes de l'un des avions qui se sont écrasés sur le World Trade Center.

Quatre des six chefs d'accusation dont Moussaoui fait l'objet sont passibles de la peine capitale, abolie au sein de l'Union européenne.

L'Allemagne au coeur de lenquête sur le 11 septembre

"Nos documents ne peuvent servir la peine capitale ou une exécution", a déclaré le ministre allemand de la Justice, Herta Daeubler-Gmelin, dans un entretien publié dimanche par l'hebdomadaire Der Spiegel.

"Les Etats-Unis sont en train d'examiner notre réponse (...) et nous contacteront par la suite", a-t-elle ajouté.

L'Allemagne joue un rôle central dans l'enquête sur les attentats du 11 septembre, perpétrés par 19 pirates de l'air au moyen de quatre avions de ligne détournés. Plus de 3.000 personnes ont péri dans ces attaques.

Trois des pirates de l'air, dont le cerveau présumé du groupe, Mohammed Atta, vivaient dans la ville de Hambourg (Nord).

Moussaoui, un Français d'origine marocaine, a été arrêté au Minnesota en août 2001 pour violation des lois sur l'immigration après avoir éveillé les soupçons des autorités en fréquentant une école de pilotage.


Même s'il était en prison le 11 septembre, il est accusé de complot d'attentat avec le milliardaire intégriste d'origine saoudienne Oussama ben Laden et son réseau Al Qaïda. Il a démenti toute implication dans le complot mais a reconnu appartenir au réseau Al Qaïda.

Publié dans Dépêches

Commenter cet article