La CIA savait-elle ? (L'Express)

Publié le par Eric Pelletier et Jean-Marie Pontaut

La centrale américaine aurait identifié le suspect français comme agent d'Al-Qaeda dès le mois d'août 2001

La CIA a-t-elle caché au FBI des informations essentielles sur Zacarias Moussaoui, le Français arrêté aux Etats-Unis trois semaines avant les attentats du 11 septembre? De nouveaux éléments donnent aujourd'hui du crédit à cette hypothèse.

Zacarias Moussaoui est soupçonné d'être le 20e homme du commando. Inculpé aux Etats-Unis, il risque la peine de mort lors de son procès, qui doit s'ouvrir en janvier 2003. Le jeune homme suivait des cours de pilotage à Minneapolis (Minnesota) lorsqu'il a été arrêté par le FBI, la police fédérale, dès le 16 août. Mais les agents locaux n'ont pas eu le droit de fouiller la mémoire de son ordinateur. Leur direction, à Washington, affirme en effet que, à cette époque, aucun lien n'avait été établi avec l'organisation de Ben Laden. Certes, la DST, le service de contre-espionnage français, avait fourni des informations alarmantes sur le parcours de Moussaoui, en particulier sur ses voyages en Afghanistan, mais n'avait pas fait explicitement référence à Al-Qaeda.
En fait, il semble que la CIA, la grande agence rivale du FBI, disposait bien de ce renseignement. Elle aurait ainsi identifié Moussaoui lors de son séjour dans des camps d'entraînement, probablement à partir des communications téléphoniques passées entre l'Afghanistan et l'Europe. L'agence de renseignement américaine aurait même indiqué à la DST, à la fin du mois d'août, qu'elle soupçonnait le Français d'être «mandaté et financé par l'organisation Al-Qaeda, du fondamentaliste saoudien Ben Laden».
La CIA a-t-elle, dans le même temps, transmis cette information capitale à ses collègues du FBI, comme elle aurait dû le faire? S'il avait été connu des enquêteurs de la police fédérale, ce renseignement aurait certainement accéléré l'enquête judiciaire sur Moussaoui. Et peut-être mis le FBI sur la piste des commandos infiltrés aux Etats-Unis avant les attentats du 11 septembre.

Publié dans Articles de presse

Commenter cet article