Moussaoui aurait échappé à la mort grâce à la voix d'un juré (Reuters)

Publié le

WASHINGTON (Reuters) - Zacarias Moussaoui a échappé à la peine de mort grâce à la voix d'un seul juré qui n'a jamais expliqué les raisons de son choix aux onze autres membres du jury fédéral, révèle la présidente du jury dans les colonnes du Washington Post.

Selon la présidente, qui s'est confiée au Post sous le sceau de l'anonymat, les jurés ont voté 11-1, 10-2 et 10-2 en faveur de la peine capitale pour le Français d'origine marocaine sur les trois chefs d'inculpation pour lesquels il était passible de la peine de mort.

Or, il fallait un vote unanime des 12 jurés sur l'une de ces trois charges pour que la peine de mort soit rendue pour Moussaoui, seule personne jugée aux Etats-Unis en liaison avec les attentats du 11 septembre 2001.

Moussaoui, qui est âgé de 37 ans, a été condamné le 4 mai à passer le reste de sa vie en prison pour complicité avec les auteurs des attentats qui ont fait près de 3.000 morts.

La présidente du jury, professeure de mathématiques en Virginie, a précisé avoir personnellement voté pour la peine capitale parce que, selon elle, le ministère public avait fait la preuve de ses accusations.

"J'ai ressenti de la frustration parce nombre d'entre nous ont été trompés par l'anonymat de celui qui a voté 'non'. Nous ne connaîtrons jamais ses raisons. Nous ne serons jamais en mesure d'examiner les raisons qui ont motivé ce choix à la lumière des preuves, des faits et de la loi".

Selon ce témoin, les délibérations ont failli capoter lors de la troisième journée de débats en raison des frustrations quant aux scrutins 11-1 sur une charge alors que personne n'avait élevé d'objection pendant les discussions.

Un autre juré, qui a parlé au Post après le verdict, a affirmé avoir voté en faveur de la peine de réclusion criminelle à perpétuité parce qu'il pensait que Moussaoui n'avait joué qu'un rôle mineur dans le complot du 11 septembre 2001.

Mais il n'avait fait aucune révélation sur la façon dont les autres jurés avaient voté.

Publié dans Dépêches

Commenter cet article