Les familles des victimes du 11 septembre plutôt satisfaites de la sentence prononcée contre Zacarias Moussaoui (AP)

Publié le

NEW YORK. Les familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis ont accueilli pour la plupart avec satisfaction la condamnation de Zacarias Moussaoui à la prison à perpétuité, même si certaines ont regretté que la peine capitale n'ait pas été prononcée contre le Français.

Monica Gabrielle, qui a perdu son mari Richard dans l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center à New York, a salué le verdict des jurés du tribunal fédéral d'Alexandria (Virginie). "Je pense que c'est une bonne décision", a-t-elle déclaré. "D'abord, il n'avait rien à voir avec les événements du 11 septembre. Et ensuite, prononcer la peine capitale contre quelqu'un simplement parce qu'il a menti au FBI... il y aurait plein de monde dans les couloirs de la mort".
Elizabeth Jordan, 37 ans, a elle aussi perdu son époux dans les attentats. Comme Monica Gabrielle, elle pense que la perpétuité est adaptée car Zacarias Moussaoui "ne fait pas grand cas de la mort et n'y voit rien de grave".
Le fils de Patricia Foley, Thomas, est l'un des pompiers décédés le 11 septembre. Dès le début de l'affaire, sa mère s'est opposée à la condamnation à mort. "Qu'il passe le reste de sa vie en prison", a dit Patricia Foley de Zacarias Moussaoui. "Qu'il souffre comme nous souffrons".
Maureen et Alexander Santora ont perdu leur fils Christopher, un pompier de 23 ans, lorsque les tours jumelles se sont effondrées. Ils sont venus dans un tribunal de Manhattan pour écouter la décision du jury de Virginie, transmise par vidéo conférence.
Maureen est satisfaite de la sentence prononcée contre Zacarias Moussaoui, 37 ans, unique inculpé aux Etats-Unis dans l'enquête sur le 11 septembre. "Je suis heureuse qu'il passe le reste de sa vie entourée par des Américains, qu'il déteste", a-t-elle confié. "Je pense que la perpétuité est pire (que la peine de mort). Il ne sera pas un martyr. J'espère qu'on l'oubliera et qu'une fois ce procès terminé, personne ne se souviendra de son nom".
Son mari, cependant, considère que le Français était "coupable". "Une balle dans la tête aurait été une juste récompense", a déclaré Alexander Santora. Il a expliqué qu'il avait été dans un premier temps opposé à la peine capitale mais qu'il avait changé d'avis en entendant le témoignage de Zacarias Moussaoui. Ce dernier a affirmé devant la cour qu'il devait détourner un cinquième avion le 11 septembre 2001 avec Richard Reid -qui avait tenté plus tard lors d'un vol d'allumer des explosifs cachés dans sa chaussure- pour le précipiter sur la Maison Blanche.
Patricia Reilly, qui a perdu sa soeur Lorraine Lee quand les avions se sont écrasés contre le World Trade Centre, a fait part de sa colère après la décision du jury de ne pas faire exécuter Zacarias Moussaoui. "Ce pays me déçoit beaucoup", a-t-elle confié. "On peut y tuer 3.000 personnes sans le payer de sa vie. Je crois qu'il va aller en prison et commencer à convertir les autres à sa vision déformée de l'islam".
Zacarias Moussaoui devrait prochainement être transféré au pénitencier de haute sécurité de Florence, dans le Colorado. AP

Publié dans Dépêches

Commenter cet article