Moussaoui: un juré malade, suspension des délibérations jusqu'à vendredi (AFP)

Publié le

ALEXANDRIA (AFP) - La juge chargée du procès de Zacarias Moussaoui a annoncé jeudi que les délibérations du jury sur sa condamnation à mort ou à la prison à perpétuité étaient suspendues pour la journée et reprendraient en principe vendredi, un juré étant malade.

"L'un de nos jurés a téléphoné pour dire qu'il était malade ce matin", a indiqué peu après 9h00 (13h00 GMT) la juge du tribunal fédéral d'Alexandria (Virginie, est), Leonie Brinkema.

Selon la chaîne de télévision Fox, il s'agirait d'une migraine.

Le procureur Robert Spencer a en tout cas précisé à l'audience qu'il ne s'agissait pas d'une maladie grave: "Nous avons des raisons de penser (...) qu'avec ce type de maladie, il se sentira mieux demain", a-t-il déclaré à la juge. La magistrate a précisé à la défense et à l'accusation que le juré devrait "être là demain (vendredi)", avant de faire entrer les jurés dans la salle. Elle leur a indiqué qu'ils seraient prévenus dans la soirée de l'état de leur collègue, au cas où le malade devrait rester chez lui une deuxième journée. "Je ne veux pas que l'un des jurés travaille dans cette affaire sérieuse (...) s'il n'est pas (en forme) à 100%", a noté la juge.

Les douze jurés - neuf hommes et trois femmes - délibèrent depuis lundi après-midi. Ils doivent décider si le Français de 37 ans doit être condamné à mort pour complicité avec les auteurs des attentats du 11-Septembre. S'ils décident de lui épargner l'injection mortelle, il sera d'office condamné à la prison à vie, car il a plaidé coupable en avril 2005.

En cas de maladie grave d'un juré ou d'impossibilité pour l'un d'entre eux de participer aux délibérations, cinq suppléants ayant assisté à l'ensemble du procès restent à disposition. L'un d'entre eux remplacerait alors le juré défaillant. Une telle éventualité, qui n'est pas du tout envisagée à ce stade, retarderait les délibérations, car le nouveau groupe devrait recommencer à zéro l'examen des circonstances aggravantes et atténuantes avancées par l'accusation et la défense. Les délibérations des jurés sont en effet strictement encadrées: ils doivent remplir un formulaire de 42 pages garantissant que chacun d'entre eux a examiné tous les éléments à charge et à décharge. Zacarias Moussaoui, présent lors de l'audience où l'absence du juré a été constatée, et qui aime bien commenter à la sortie le sujet du jour, a crié: "Guerre biologique de Moussaoui!", apparemment une référence à la maladie du juré.

Publié dans Dépêches

Commenter cet article