Le procès de Moussaoui reprend pour examiner son enfance à la loupe (AFP)

Publié le

Le procès de Zacarias Moussaoui a repris lundi matin avec l'audition d'une experte qui a enquêté sur son enfance, après une suspension d'audience d'un peu moins d'une heure qui n'a pas été expliquée.

La juge Leonie Brinkema du tribunal fédéral d'Alexandria (Virginie, est), chargée du procès de Zacarias Moussaoui, a appelé lundi dès l'ouverture de l'audience à une suspension de séance.

Après une audience à huis-clos d'une quarantaine de minutes dans une autre salle, en présence uniquement des parties, le procès a repris. La magistrate n'a pas expliqué les raisons de cette suspension.

La défense a appelé Jan Vogelsang, experte auprès des tribunaux en matière d'environnement familial et social. Mme Vogelsang a expliqué s'être rendue en France et au Maroc, où elle s'est entretenue avec 51 personnes - proches, enseignants, services sociaux et médecins - sur Zacarias Moussaoui.

Le procès de Zacarias Moussaoui, coupable de complicité avec les auteurs des attentats du 11-Septembre, entre lundi théoriquement dans sa dernière semaine, avec les derniers arguments de la défense.

Après les réquisitions de l'accusation et les plaidoiries des avocats, le jury devrait se retirer, dès cette semaine, pour délibérer et décider si le Français doit être condamné à mort ou à la réclusion criminelle à perpétuité.

Publié dans Dépêches

Commenter cet article