Les avocats de Zacarias Moussaoui vont invoquer ses "problèmes psychologiques" pour éviter la peine de mort (AP)

Publié le

PARIS (AP) -- Les défenseurs de Zacarias Moussaoui vont invoquer "des problèmes psychologiques" pour tenter de convaincre les jurés que l'unique inculpé aux Etats-Unis pour les attentats du 11-Septembre "doit bénéficier d'une circonstance atténuante qui lui sauverait la vie".

"La défense ne s'en est pas caché. C'est une des choses qu'elle va avancer pour sa défense: des problèmes psychologiques dont on a pu voir les conséquences par ses provocations à l'audience", a expliqué François Roux, le défenseur français de Zacarias Moussaoui, interrogé au téléphone par France-Inter.

"A l'heure où nous sommes, la seule chose qui peut sauver Zacarias Moussaoui, c'est si, sur les douze jurés, au moins un d'entre eux décide que Zacarias Moussaoui n'est pas dans son état normal et qu'il doit bénéficier d'une circonstance atténuante qui lui sauverait la vie", a-t-il dit.

Pour cela, la défense consistera à présenter aux jurés "cet homme qu'ils ne connaissent pas du tout". C'est "un garçon qui a eu une enfance fracassée à cause d'un père violent, tyrannique qui frappait sa mère" et qui "a été très, très jeune placé dans un orphelinat". "Zacarias Moussaoui a eu un début dans la vie extrêmement difficile qui n'a pu que le marquer psychologiquement."
Des témoins français qui l'ont connu jeune viendront témoigner devant le tribunal d'Alexandria, en Virginie.

Depuis le début de son procès, Zacarias Moussaoui "réagit de manière insensée", notamment en déclarant qu'il devait participer aux attentats du 11-Septembre, a reconnu son avocat. Mais "on s'apprête à condamner à mort, si on suit le procureur, quelqu'un pour ses propos. Des propos qui sont provocateurs, des propos qui sont odieux, mais qui sont le fait de quelqu'un qui se sent acculé".
Le jury, qui a déjà décidé que Zacarias Moussaoui était susceptible d'être exécuté, devrait délibérer cette semaine sur la peine qui sera infligée au Français d'origine marocaine. Il encourt la peine capitale ou la réclusion à perpétuité. AP

Publié dans Dépêches

Commenter cet article