Moussaoui passible de la peine de mort (L'Humanité)

Publié le par DS

États-Unis . L’avocat du Français dit vouloir « tout » faire pour lui éviter cette condamnation.
Le Français Zacarias Moussaoui, trente-sept ans, est passible de la peine de mort pour complicité avec les auteurs des attentats du 11 septembre 2001, a décidé le jury du tribunal fédéral d’Alexandria (Virginie). Le procès, qui reprend demain, doit désormais se poursuivre avec l’examen de circonstances aggravantes ou atténuantes, comme la santé mentale de Moussaoui. « Vous n’aurez jamais mon sang ! Que Dieu vous maudisse tous ! », a crié Zacarias Moussaoui après la lecture du texte, alors que la juge Leonie Brinkema et les jurés avaient déjà quitté la salle d’audience.

La lecture de la décision des jurés a été faite par la juge devant une salle plongée dans un silence solennel, en présence de plusieurs hauts responsables du ministère américain de la Justice. Moussaoui est resté immobile, se limitant à murmurer dans sa longue barbe noire. Les jurés n’ont pas semblé le regarder. Pour ces neuf hommes et ces trois femmes, Moussaoui a causé « directement » la mort d’au moins une des quelque 3 000 victimes des attentats en ayant menti lors de son arrestation en 2001 et permis ainsi, comme l’affirme l’accusation, que ses « frères d’al Qaeda » réussissent les attentats. À l’issue de la seconde phase du procès, les jurés décideront si oui ou non le Français doit être condamné à l’injection mortelle. S’il n’est pas condamné à mort, il sera condamné à la prison à vie, en raison de sa reconnaissance de culpabilité.
François Roux, avocat français de Moussaoui, a promis que sa défense ferait « tout » pour lui éviter une condamnation à mort. D’autre part, le quai d’Orsay a fait savoir, hier, qu’il avait reçu des « assurances écrites des États-Unis » que les informations fournies par la France ne « seraient pas utilisées à l’appui d’une peine de mort ».
D. S.

Publié dans Articles de presse

Commenter cet article