Les jurés se séparent sans verdict dans le procès Moussaoui (Reuters)

Publié le

ALEXANDRIA, Virginie - Les 12 jurés du procès de Zacarias Moussaoui ont achevé jeudi leur première journée pleine de délibérations sans rendre de verdict au sujet de la seule personne poursuivie aux Etats-Unis pour les attentats du 11 septembre 2001.
Le jury a demandé à la juge Leonie Brinkema de lui préciser la notion d'armes de destruction massive. La juge leur a répondu que des avions, utilisés comme projectiles, pouvaient être considérés comme de telles armes.
Moussaoui a plaidé coupable de six chefs d'accusation, dont trois sont passibles de la peine de mort. Sur ces trois, l'un d'eux porte sur sa participation à un complot en vue d'utiliser des armes de destruction massives.
Le jury devait reprendre ses délibérations vendredi.
L'accusation affirme que le Français doit être exécuté en raison de ses mensonges aux enquêteurs après son arrestation avant les attentats du 11 septembre 2001. Selon les procureurs, les autorités auraient pu déjouer les attaques si Moussaoui n'avait pas menti.
Les avocats de la défense déclarent de leur côté que l'accusé a menti au tribunal lors de son témoignage lundi, au cours duquel il s'est présenté comme un membre du commando du 11 septembre 2001.
Si le jury décide que Moussaoui a menti, une seconde phase du procès s'ouvrira pour déterminer si l'accusé doit être condamné à mort ou à la réclusion à perpétuité.

Publié dans Articles de presse

Commenter cet article