Le procès de Zacarias Moussaoui est suspendu suite à une violation des droits de la défense (Monde+AFP)

Publié le

La juge américaine Leonie Brinkema a annoncé, lundi 13 mars, avoir suspendu le procès de Zacarias Moussaoui à Alexandria, près de Washington, pendant 48 heures, après avoir constaté une "très grave" violation des droits de la défense. Cette démarche intervient après qu'une avocate de l'administration fédérale du trafic aérien (FAA) a transmis des informations sur le procès à des témoins à venir, ce qui est strictement interdit, avait-on appris à l'ouverture de l'audience. Se fondant sur ces éléments, les avocats du Français ont demandé l'annulation du procès .

Il est reproché à l'avocate de la FAA - qui travaille pour le compte de l'accusation - d'avoir transmis à des témoins une transcription de la première journée d'audience du 6 mars. Elle leur aurait par ailleurs donné des conseils sur les réponses qu'ils devraient apporter.

"Il s'agit de la deuxième erreur importante du gouvernement affectant les droits constitutionnels du prévenu et l'intégrité du système judiciaire fédéral", a déclaré la juge avant de suspendre l'audience de lundi matin. "Au cours de toutes ces années passées au tribunal, je n'ai jamais vu une telle violation des droits du tribunal, en préparant les témoins", a déploré la juge.

L'annulation du procès, destiné à fixer la peine de Zacarias Moussaoui, conduirait de fait à la condamnation du Français à perpétuité. "La procédure doit être annulée et M. Moussaoui condamné à la prison à vie", a déclaré son avocat, Edward MacMacon, estimant que s'il continuait, "le procès ne serait pas juste".

Publié dans Articles de presse

Commenter cet article