La mère de Zacarias Moussaoui réconfortée par celle d'une victime des attentats du 11 septembre (AP)

Publié le

WHITE PLAINS, New York (AP) -- Aïcha el-Wafi, la mère de Zacarias Moussaoui, seul inculpé aux Etats-Unis dans le cadre des attentats du 11 septembre 2001, a été réconfortée par la mère d'une des victimes des attaques lors d'un rassemblement dans une église, rapporte lundi un journal américain, "The Journal News".

Aïcha el-Wafi s'est rendue à un rassemblement auquel participaient des militants contre la peine de mort et des pacifistes dans une église de White Plains, près de New York, avant de rentrer en France, selon le quotidien. Le procès de son fils est entré dans sa deuxième semaine lundi en Virginie. Il encourt la peine capitale.

Lors de cette cérémonie, Connie Taylor, qui a perdu son fils de 37 ans, le 11 septembre 2001, s'est dirigée vers Aïcha el-Wafi et l'a serrée dans ses bras. La plupart des personnes qui formaient un cercle autour d'elles ont également pleuré, selon le journal.

Connie Taylor a confié que la douleur de la mère de Zacarias Moussaoui était plus grande que la sienne. "Elle en veut à son fils", a-t-elle déclaré au "Journal News". "Cela doit être vraiment horrible. Je n'ai pas connu cela". "La plus grande souffrance dans le monde d'aujourd'hui est celle des parents qui ont perdu leur enfant", a souligné Aïcha el-Wafi qui avait rencontré six proches de victimes du 11 septembre en 2002.

La mère de Moussaoui, qui a élevé seule ses quatre enfants tout en travaillant comme femme de ménage, a confié que son fils aîné avait également rejoint un mouvement islamiste au Liban. "Dans ces mouvements, ils cherchent les petites failles pour pénétrer dans l'esprit des gens et les contrôler".

AP

Publié dans Dépêches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article