Zacarias Moussaoui qualifie son procès de cirque et est expulsé (Reuters)

Publié le

Zacarias Moussaoui a été expulsé du tribunal fédéral d'Alexandria (Virginie), près de Washington, après avoir dénoncé son procès comme un "cirque" et répudié ses avocats.
Je suis Al Qaïda, ils ne me représentent pas, ils sont Américains", a-t-il dit de ses défenseurs lors de sa comparution au premier jour de son procès pour six chefs d'accusation liés aux attentats du 11 septembre 2001.
La juge Leonie Brinkema a alors ordonné l'expulsion de l'accusé du prétoire, où a débuté ce lundi un long processus de désignation du jury qui décidera si Moussaoui est condamné à mort ou à la prison à perpétuité.
"Ce procès, c'est du cirque!", a eu le temps de lancer l'accusé, un Français d'origine marocaine, avant d'être emmené par les policiers.
En avril dernier, Moussaoui, 37 ans, avait décidé de plaider coupable contre l'avis de ses avocats.
Lundi, 500 jurés potentiels étaient convoqués au tribunal d'Alexandria pour remplir un questionnaire de 50 pages qui comporte, en plus de renseignements personnels, des questions sur le terrorisme, Al Qaïda et les événements du 11 septembre.
La juge Brinkema a décidé que cette première phase de sélection, qui permettra de retenir 12 jurés et six suppléants, prendrait un mois - un délai exceptionnellement long.
La désignation officielle du jury et les premières auditions sont prévues le 6 mars.
Pour la magistrate, il est essentiel qu'un jury impartial soit constitué pour juger ce dossier hautement sensible et médiatisé.
A sa demande, les jurés resteront anonymes et aucune photo, aucun dessin ne seront autorisés dans l'enceinte du tribunal.
Le procès de Zacarias Moussaoui se déroulera en deux étapes.
ARRETE EN AOUT 2001
La première visera à déterminer si Moussaoui, qui prenait des cours de pilotage et a été arrêté le 16 août 2001 dans le Minnesota en raison de la péremption de son visa, a sciemment caché au FBI qu'il était au courant des projets d'attentats.
Si la cour conclut qu'il a menti aux enquêteurs, il s'agira de dire s'il doit être condamné à la peine capitale ou bien à la prison à vie. Si le jury pense qu'il n'a pas menti, l'accusé encourt la prison a vie mais pas la peine de mort.
Zacarias Moussaoui a été inculpé en décembre 2001 pour son implication présumée dans le complot qui avait conduit aux attentats du 11 septembre précédent contre les tours jumelles du World Trade Center à New York et contre le Pentagone à Washington.
Moussaoui avait commencé par nier mais, en avril dernier, il a reconnu avoir participé à la préparation d'"actes de terrorisme, de piraterie aérienne, de destruction d'avions, d'utilisation d'armes de destruction massive, d'assassinat de fonctionnaires américains et de destruction de propriété".
Quatre de ces chefs d'inculpation sont passibles de la peine capitale.
 
 
Moussaoui a démenti avoir été directement impliqué dans les attentats du 11 septembre, mais lorsqu'il a plaidé coupable, en avril dernier, il a déclaré qu'Oussama ben Laden l'avait désigné pour lancer un avion sur Maison blanche, dans le cadre d'une plus large conspiration.
Son procès s'est ouvert après plusieurs reports, la défense ayant vainement demandé à faire témoigner des détenus d'Al Qaïda.
 
Pour les avocats de la défense, le gouvernement américain en savait bien plus sur les attentats en préparation que Moussaoui, il n'a pas été capable de les prévenir et il aura du mal à prouver la culpabilité du Français.

Publié dans Dépêches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article