Procès de Moussaoui : interdiction de toute image identifiant les jurés (AFP)

Publié le par AFP

La juge en charge du procès du Français Zacarias Moussaoui, le seul aux États-Unis lié aux attentats du 11 septembre aux États-Unis, a interdit toute image permettant d'identifier les jurés potentiels ou confirmés, dans une décision rendue jeudi.

«En raison de l'intense intérêt des médias et du public dans cette affaire, il est ordonné que les jurés potentiels (...) et ceux qui seront finalement retenus pour cette affaire restent anonymes», a indiqué la juge Leonie Brinkema.

Ceci suppose que les croquis des dessinateurs à l'audience n'illustrent ni les traits ni la chevelure des jurés, a-t-elle précisé.

En outre, aux abords du tribunal, «personne ne doit photographier ou filmer un juré (...) de sorte qu'il puisse être identifié», a ajouté la magistrate.

Toute violation de cette règle supposera l'interdiction du procès pour les contrevenants et pourra entraîner des poursuites.

Les entretiens avec des jurés aux États-Unis, même de simples questions aux abords d'un tribunal, sont strictement interdits et passibles, aussi, de poursuites pénales sévères.

Le procès de Zacarias Moussaoui, que le gouvernement souhaite condamner à mort, démarre lundi par la sélection des jurés. Quelque 500 électeurs de l'État de Virginie, où est situé le tribunal, y sont convoqués lundi matin et dans l'après-midi pour répondre à un questionnaire permettant à la défense et à l'accusation de cerner ceux qui pourraient manquer de neutralité.

Une fois le jury sélectionné, à l'issue d'une séance de questions orales qui démarrera le 15 février, les débats commenceront le 6 mars.

Publié dans Dépêches

Commenter cet article