Les avocats de Zacarias Moussaoui vont plaider la schizophrénie pour lui éviter la peine de mort (AP)

Publié le

WASHINGTON (AP) -- Les avocats de Zacarias Moussaoui, première personne reconnue coupable aux Etats-Unis dans l'enquête sur le 11-Septembre, entendent plaider la maladie mentale pour lui éviter la peine de mort lors de son procès, qui doit débuter le 6 février.


Ils ont déposé mardi une requête demandant le témoignage d'un psychiatre affirmant que le Français souffre d'un trouble grave, probablement la schizophrénie, pour lui éviter la peine de mort. Ils avaient déjà fait savoir qu'ils présenteraient des témoignages d'experts psychiatriques, contre l'avis même de leur client, qui affirme être parfaitement sain d'esprit.

Le Français d'origine marocaine, 37 ans, a reconnu en avril 2005 avoir participé avec les 19 pirates de l'air et les dirigeants d'Al-Qaïda à un vaste complot pour détourner des avions de ligne, tout en assurant qu'il ne devait pas prendre part aux opérations 11-Septembre.

Un expert mandaté par le ministère public américain a conclu en 2002 qu'il ne souffrait d'aucune maladie mentale, mais d'un trouble de la personnalité. Ces conclusions avaient conduit la juge fédérale Leonie Brinkema à déclarer le Français apte à être jugé, peu de temps avant son audition en avril dernier.

Moussaoui n'a pas laissé les experts désignés par ses avocats l'examiner, mais sa défense appellera à la barre le Dr. Nancy C. Andersen qui s'appuiera sur son analyse de l'écriture et des auditions du Français pour affirmer qu'il "souffre d'un trouble important de la pensée, très probablement la schizophrénie", selon la requête déposée mardi. AP

Publié dans Dépêches

Commenter cet article